Yohanns Bellaïche

Polarité, division et morphogenèse

Yohanns Bellaïche Epithelium, Cytosquelette, Biophysique, Forces

Développement et Epigenèse

Cellules souches et potentiel

Comprendre la morphogenèse des tissus reste un des défis majeurs de la biologie moderne. Nous utilisons des approches complémentaires d’imagerie du vivant et de génétique ainsi que des outils quantitatifs nouveaux et la modélisation pour comprendre comment des mouvements de milliers de cellules peuvent être coordonnés pour que des tissus de formes données émergent au cours du développement.  Nos travaux devraient au cours des prochaines années aboutir à une vision intégrée des mécanismes de morphogenèse dont la dérégulation est observée dans diverses pathologies.

La compréhension des mécanismes de contrôle de la forme des organes ou des tissus est un enjeu central de la biologie du développement moderne. L’acquisition d’une forme (morphogenèse des tissus) émerge des mouvements collectifs des cellules au cours du développement. Comprendre la morphogenèse suppose d’identifier à la fois les mécanismes biochimiques et mécaniques qui gouvernent ces mouvements cellulaires (Heisenberg et Bellaiche, Cell, 2013). Nous avons récemment développé un nouveau modèle d’étude de la morphogenèse des tissue épithéliaux prolifératifs (Bosvled et al., Science 2012). En utilisant des approches complémentaires (génétique, l’imagerie du vivant à haute résolution, l’opto-génétique, mesures quantitative avancées, modélisation physique) nos travaux ont pour objectifs principaux de :

  1. Disséquer les mécanismes moléculaires qui contrôlent la polarité épithéliale et l’orientation du fuseau mitotique au cours des divisions. (Figure 1)
  2. Lierl’organisation du cytosquelette de la cellule, les mouvements cellulaires et les déformations des tissus à grandes échelles. (Figure 2)
  3. Déterminer comment les profils d’expression géniques peuvent contrôler les mouvements distincts observés au cours de la morphogenèse.

Nos travaux devraient aboutir à une vision nouvelle et intégrée des mécanismes de morphogenèse grâce à nos études à différentes échelle de taille (sub-cellulaire, cellulaire et tissulaire) et à différentes échelles de temps (dizaines de secondes à l’heure) en s’attachant à comprendre ces processus tant du point de vue mécanique que du point de vue moléculaire.

ybellaiche_img1

Figure 1. Prolifération au sein de l’épithélium du thorax (Bosveled et al., Science 2012)

ybellaiche_img2

Figure 2. Cytocinèse d’une cellule épithéliale (Herszterg et al., Dev Cell 2013)

 

Publications

Plus d'informations